La wearable technologie ou comment rendre nos vêtements et accessoires intelligents

Les objets de la wearable technologie ou les technologies mettables (comme les désigne la définition sur Wikipédia ) désignent l’ensemble des vêtements et accessoires comportant des éléments informatiques et électroniques avancés. On peut ajouter que ces objets ont la possibilité de réaliser différentes activités de calcul afin de renseigner de nombreuses caractéristiques pour les utilisateurs avec une capacité de communication en temps réel. Cela concerne les textiles intelligents, mais aussi des lunettes (Google Glass), des montres, des gants, des bijoux, etc….

Concept récent, puisque l’on considère que les premiers projets réellement aboutis sont apparus à partir de 2012.

Récent certes, mais promis à un bel avenir puisque ce marché a représenté déjà 2,5 milliards de dollars en 2012 et que les études estiment qu’il représentera 8 milliards de dollars d’ici 2018, avec une prévision de 74 % de croissance par an jusqu’en 2018. L’institut d’étude IDC estime que 19 millions d’objets de ce type seront vendus en 2015. Certaines études estiment à près de 130 millions d’objets connectés pour 2018, le cabinet ABI prévoit quant à lui, 485 millions d’objets intelligents connectés pour cette même année. On le voit, les études et chiffres annoncés sont des plus divers et des plus optimistes…

Rien qu’au niveau des textiles intelligents, ce marché représentaient un chiffre d’affaires de 133 milliards de dollars en 2011, (source : R3ilab -réseau innovation immatérielle pour l’industrie), avec une prévision de 175 milliards de dollars d’ici à 2020.

De fait, les plus grands sont déjà présents ou annoncent des nouveautés dans les prochains mois sur ce marché prometteur ; le coréen Samsung avec sa Galaxy Gear, Apple et son iWatch, Google et ses Google Glass, Nike et Fuelband, Jawbone, FitBit,…

 

Autre signe fort de l’évolution du marché ; le lancement en avril dernier par Amazon US d’une boutique dédiée aux objets connectés « Le Wearable Technology store d’Amazon ».

 

Parmi les nombreux secteurs d’activité potentiellement impactés par ces objets, celui de la santé est immanquablement cité .

Avec une entrée plus orientée vers le fitness, le maintien en forme, le suivi de son bien-être, le tout regroupé sous un terme générique, le quantified self. Les traqueurs d’activité et leurs applications dédiées permettent de compter le nombre de pas, les calories dépensées, d’analyser la qualité du sommeil. Ces capteurs se font de plus en plus discrets ou jouent la carte du luxe, comme le bijou féminin avec Shine. Aux côtés des lunettes, montres, bracelets, pendentifs bardés de capteurs, les vêtements deviennent de plus en plus, des auxiliaires précieux pour proposer un système de monitoring médical complet. A l’image du tee-shirt connecté Astroskin, développé par Carré Technologies à Montréal qui enregistre et analyse les signes vitaux de l’utilisateur, mesurant le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, la température corporelle, les calories brûlées. Le corps médical est également intéressé par le potentiel de ses vêtements, pour pouvoir collecter à distance les mesures physiologiques du patient après une opération ou pour une hospitalisation à domicile.

La multiplication des capteurs via le développement de la wearable technologie a également un impact sur la génération de données à recueillir et à analyser, d’où une explosion prévisible du cloud et des applications. Le fameux marché du Big Data qui pourrait bien profiter du boom de la wearable technologie.

A lire ces quelques lignes, on pourrait penser que tout est joué d’avance et que nos penderies ont une toute autre allure d’ici quelques mois…mais, il semble que cela ne soit pas totalement gagné à en croire un récent sondage mené par Polling Vox. Ce sondage « Les Français et les vêtements connectés », indique qu’une minorité de Français, environ un sur dix seulement trouve les vêtements connectés utiles. Certains allant même jusqu’à qualifier les vêtements connectés comme « absurdes » et « anecdotiques ». Enfin, 67% d’entre eux n’ont pas encore entendu parler des « wearable technologies »…

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

 

Pour en savoir plus :

http://club-digital-sante.fr/2014/05/29/vous-reprendrez-bien-quelques-donnees/

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/75359.htm

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140417.OBS4360/pourquoi-la-big-data-devient-un-tres-gros-business.html

 

Advertisements

, , ,

  1. Hôpitalweb2.0 | La wearable technologie ou comment rendre nos vêtements et accessoires intelligents - Hôpitalweb2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :