Pour être écouté, il faut mieux être reconnu…et si cela peut aider les campagnes d’informations santé.

Lors de mon précédent billet, j’évoquais la collaboration d’une mutuelle avec le très médiatique Michel Cymes, autour d’actions de prévention à destination du grand public.

Et cela m’a remémoré d’autres exemples où des représentants du monde télévisuel mettent leur notoriété au service d’une cause de santé publique ou de manière plus pragmatique, collaborent à des actions de communication et de prévention, commanditées par des acteurs économiques de la santé tels que les laboratoires pharmaceutiques, mutuelles, compagnies d’assurances ou bien des associations de patients.

Ces partenariats ont abouti à des réalisations digitales aussi diverses que variées.

Petit tour d’horizon des actions menées par nos stars de la télé :

Rappelons donc, la collaboration du médecin – animateur Michel Cymes avec la Mutuelle Générale autour de 2 applications mobiles destinées au grand public. La dernière en date pour entretenir sa mémoire : « J’entretiens ma mémoire avec Michel Cymes », précédée par la première application mobile dédiée au sevrage tabagique «J’arrête de fumer ? avec Michel Cymes ». Voir mon précédent article.

Autres animateurs et autre support utilisés pour parler d’une maladie peu connue et mal diagnostiquée : la spondylarthrite. Une maladie qui touche 0,3 % de la population générale, soit 
près de 300 000 personnes estimées en France

Un DVD et sa vidéo de l’émission « C’est pas sorcier » animée par le duo FRED et JAMY, à destination des patients.

Dans cette vidéo « : C’est pas sorcier ! mieux comprendre la Spondylarthrite », on voit notamment les explications scientifiques de JAMY sur la physiopathologie, l’étiologie et l’évolution de la pathologie.

Ce DVD, fruit de la collaboration entre l’Association France Spondylarthrites, de MSD France et du service de Rhumatologie du CHU de Limoges, est destiné à être remis aux rhumatologues et remis aux patients par ces derniers. Un outil ludique qui permet d’accompagner le médecin dans la prise en charge thérapeutique de ses patients atteints de spondylarthrite.

c-est-pas-sorcier-dvd-spondylarthrite

En fait, ce n’est pas la première fois que cette émission ludique et médiatique est utilisée dans le cadre d’une information grand public par des acteurs de la santé.

On se souviendra, en effet, que le laboratoire Biogaran avait déjà collaboré avec les animateurs de l’émission « C’est pas sorcier » autour d’une vidéo consacrée aux médicaments génériques. Cela ne nous rajeunît pas (enfin surtout moi), car cela remonte à 2007 !

Pour finir cette série d’exemples, je ne pouvais pas passer à côté de la collaboration, sans nul doute, la plus décalée dans le ton, je veux parler de la participation de Frédérique Bel et sa « La minute blonde » pour le compte de la campagne « l’Alerte Jaune » à destination des mamans et des professionnels de santé pour alerter sur les risques de cholestase néonatale.

Campagne nationale de dépistage des maladies du foie des bébés, organisée par L’AMFE (Association Maladies Foie Enfants) en collaboration avec le centre hospitalier de Bicêtre, service d’hépatologie pédiatrique.

En fait c’est toute l’équipe d’origine de la célèbre pastille TV sur Canal+ qui ont participé à la création d’un spot exclusivement dédié à cette campagne de santé publique : « La Minute Blonde pour l’Alerte Jaune ».

Un spot au ton décalé qui met en scène l’actrice examinant les selles de son bébé et expliquant comment surveiller la couleur de celles-ci, avec un message simple permettant de sauver des vies : Il faut surveiller la couleur des selles des bébés pour dépister les cholestases néonatales. Si les selles sont pâles, c’est une urgence médicale !

alertejaune

Pour s’en convaincre, un chiffre à retenir : 1 enfant sur 2500 est concerné par une cholestase néonatale.

Et sous des airs drôles, la campagne de prévention a permis de rappeler une réalité qui l’est moins. L’objectif de cette campagne fut de réintroduire le dépistage des cholestases néonatales dans le suivi du nouveau-né par la diffusion de l’échelle colorimétrique des selles, de réduire la prise en charge de 60 jours de vie à 30 jours de vie.

Une prise en charge précoce permet d’éviter 10% de greffes du foie pédiatriques et retarde l’âge de la greffe du foie afin d’éviter les complications et qu’il y’ ait moins de décès liés aux greffes prématurées. Les greffes du foie pédiatriques représentent 50% des greffes chez l’enfant.

Le spot, au format web (1mn30) est disponible sur le site Alertejaune.com, la page Facebook Alerte Jaune et la chaîne YouTube de l’AMFE. Lien vers http://www.alertejaune.com/

Il y aura bien des personnes qui jugeront négativement l’usage de gens connus pour des sujets liés à la santé, mais du moment qu’ils ajoutent une caution médicale, scientifique, pédagogique ou tout simplement leur notoriété pour mettre en lumière une pathologie ou un problème de santé publique, je trouve cela plutôt positif personnellement. Et si en plus, les outils digitaux peuvent maximiser la diffusion de ces messages, alors … c’est un peu Noël avant l’heure*.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

*j’ai un peu hésité à la faire celle-ci. D’un autre côté, la placer en plein été…

 

Pour en savoir plus :

http://www.entrepatients.net/fr/sante/produits/898159-spondylarthrite-ankylosante-c-est-pas-sorcier-mieux-comprendre-spondylarthrite

http://www.biogaran.fr/biogaran/mission/fred-et-jamy-vous-expliquent-les-medicaments-generiques/

Publicités

, , , , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :