Withings…ou l’art de mettre en place des partenariats efficaces

Depuis le 25 octobre, il est possible de découvrir la cabine Withings Aura, au 3ème étage du Lafayette Maison et Gourmet : une chambre totalement recréée pour l’occasion qui permettra d’observer le Aura en fonctionnement. C’est l’occasion  d’étudier les dernières actualités du spécialiste français dans la fabrication des objets connectés dédiés aux soins de la personne.

Non pas en termes de créations technologiques mais plutôt sur les collaborations mises en place avec des acteurs très diversifiés, et il est intéressant de noter que les derniers mois ont été très prolifiques en termes de partenariats.

Jugez plutôt avec ces quelques exemples :

Nike :

En juillet dernier, Withings annonçait un partenariat avec Nike permettant à ses balances connectées de récolter les données du tracker d’activités NikeFuel. Permettant ainsi aux utilisateurs des balances Withings WS-50 et WS-30 de lire les données du NikeFuel directement sur l’écran de celles-ci au moment de la pesée. Cela est également possible à partir de l’application Withings Health Mate (iOS/Android) concernant les données du bracelet Nike+FuelBand.

 NutriNet Santé :

Au cours de ce même été, Withings annonçait sa collaboration avec l’étude NutriNet-Santé (268 000 internautes inscrits au moment de l’annonce). Le but étant d’enrichir la recherche épidémiologique sur les relations entre la nutrition et la santé à l’aide des données collectées à partir d’appareils connectés de santé (balance, tensiomètre et enregistreur d’activité physique).

Ceci permettra aux chercheurs de l’étude NutriNet-Santé, à côté des données ponctuelles collectées par les questionnaires internet, de disposer de données objectives sur le poids, la pression artérielle et l’activité physique.

Un autre avantage de cette collaboration est que la mise à disposition de ces données permettra, non seulement, aux chercheurs INSERM/INRA/CNAM et Université Paris 13 qui coordonnent l’étude NutriNet-Santé de mieux caractériser les relations entre la nutrition et la santé, le risque ou la protection vis-à-vis de l’obésité et l’hypertension artérielle, et leurs liens avec les maladies cardiovasculaires, les cancers ou le déclin cognitifs entre autres. Mais elle permettra également de mesurer de façon scientifique l’efficacité des objets connectés en termes d’évolution des pathologies. Pour en savoir plus : www.etude-nutrinet-sante.fr

Axa :

Dès le mois de mars dernier, Withings collaborait avec Axa pour lancer un appel à projets pour les startups des objets connectés.

Pour être précis, il s’agissait du fonds d’amorçage de l’assureur français, Axa Seed Factory, qui avec l’aide de Withings, s’intéressait à dénicher des projets innovants en matière d’objets connecté dans le domaine du système de soins ou de l’assurance avec des domaines ciblés tels que la médecine individualisée, la silver economy ou bien la valorisation des données massives recueillies par les objets connectés.

Les startups intéressées avaient jusqu’au 30 juin dernier pour se faire connaître, une aide au financement sous forme d’investissement en capital était en jeu.

Une collaboration qui se prolonge au travers des contrats proposés par le groupe Axa. En effet, celui-ci propose aux mille premiers souscripteurs de sa complémentaire santé Modulango, de recevoir en cadeau le bracelet connecté Withings Pulse et des chèques-cadeaux en fonction du nombre de pas parcourus dans le mois.

La seule condition est de posséder un smartphone ou une tablette compatible. Ceux qui auront reçu un bracelet Withings seront invités à participer à un concours pour remporter des chèques-cadeaux pour des soins de médecine douce et des remises sur des produits Withings en fonction du nombre de pas qu’ils auront parcourus par jour sur un mois.

Les deux acteurs se partageront les données recueillis auprès des possesseurs de bracelets, inscrits au concours.

 axa-withings-pulse

Doro :

Cette stratégie de partenariats s’étend aussi du côté des fabricants de smartphones comme cela fut le cas fin 2013, avec le fabricant suédois DORO.

Une collaboration qui concernait le dernier smartphone de la marque, le Doro Liberto® 810, pour lequel on permettait l’accès à deux dispositifs de la marque Withings : le Withings Smart Body Analyzer et le Withings Pulse.

La balance qui mesure le poids, le taux de masse grasse, le rythme cardiaque et qui vérifie également la qualité de l’air. Et un appareil permettant d’enregistrer son activité et son rythme cardiaque tout au long de la journée qui enregistre également les cycles de sommeil de son utilisateur.

Un partenariat qui ouvrait les portes du marché des seniors au fabricant français.

 Doro-Liberto-810

Ces quelques exemples indiquent une véritable stratégie qui, aidée d’une levée de fonds de 23,5 millions d’euros réalisée il y a quelques mois, a toute les chances de faire de Withings un acteur incontournable dans le domaine de la santé connectée pour de nombreuses années.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Advertisements

, , , , , , , , ,

  1. Withings…ou l’art de mettre en place des partenariats efficaces | Health Innovations
  2. Le meilleur du digital santé d’octobre 2014 | Buzz e-sante, le blog du digital santé
  3. Pour rester connecter avec son assurance | Le monde de la e-santé
  4. Des objets connectés remboursés par sa complémentaire santé | Le monde de la e-santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :