La silver économie attire des entrepreneurs et des industriels de divers horizons

La filière de la silver économie est en pleine organisation, elle a besoin rapidement de mettre sur pieds toute son infrastructure, monter les réseaux de distribution, créer des labels pour identifier les meilleurs produits, mettre en place les moyens financiers pour attirer et développer les entreprises désireuses d’investir dans la silver économie, le tout en mettant en place un vaste plan de communication pour faire connaître l’étendue des biens et services dispensés au sein de cette nouvelle industrie.

Une myriade d’acteurs sur les rangs

D’autant que les acteurs déjà référencés au sein de la silver économie sont assez hétérogènes dans leurs profils. En effet, on peut y voir quelques grands groupes, des entreprises de taille intermédiaire, de nombreuses PME et une multitude de startups. Hétérogènes également dans leur champ de compétences, car la filière englobe plusieurs domaines et technologies autour de l’amélioration de l’habitat, autour de la robotique et surtout autour de la santé pour les personnes que l’on souhaite suivre à domicile (pour ne citer que cet exemple).

Venant de divers horizons , des entreprises spécialisées et innovantes comme Doro commencent à se faire connaître, comme la start-up Link Care Services pour son logiciel de vidéo qui détecte les chutes, tel Vivago avec sa montre équipée de capteurs, True-Kare et son offre de terminal mobile pour les seniors et leurs aidants ou le concepteur de robot d’assistance AldebaranRobotics avec Romeo.

De grands groupes industriels étrangers (GE, Samsung, Philips ou Siemens) ou nationaux sont déjà sur les rangs pour occuper le marché, à l’image d’Air Liquide, qui s’est offert le spécialiste de la santé à domicile, LVL Medical en 2012. La téléassistance de son côté, intéresse très fortement le spécialiste de l’électricité Legrand, qui a signé un partenariat avec Vigilio (patches de détection de chute).

De même une société comme Bluelinea  se positionne autour d’une offre de services utilisant des outils technologiques (bracelets de géolocalisation, capteurs de surveillance de données physiologiques, carnet de correspondance électronique coordonnant les interventions des soignants) et couplés à des plateformes locales de téléassistance pour assurer le suivi des personnes équipées. Un schéma de partenariat qui pourrait se développer au sein de cette nouvelle filière.

Des entreprises spécialisées dans le domaine des objets connectés pourraient s’intéresser également à ce marché.

Ceux ne sont là que quelques exemples, pour en savoir plus sur l’écosystème qui se met en place autour de la silver économie, je vous conseille de consulter la cartographie mise en place par le CNR Santé sur leur blog : http://www.actu-silvereco.fr/

cartographie-cnr_sante

La domotique, la robotique et la santé à distance : piliers technologiques de la silver économie

Selon les experts du Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective (CGSP) qui ont rédigé le rapport sur la silver économie, remis à la ministre Michèle Delaunay, la filière peut compter sur 3 leviers de croissance que sont la domotique, la robotique et la santé à distance.

Des technologies incontournables pour le développement de la silver économie, notamment dans les domaines de la prévention et du maintien à domicile.

La domotique :

Regroupe l’ensemble des techniques permettant de centraliser le contrôle des systèmes présents dans l’habitat et pouvant jouer un rôle majeur dans le maintien des personnes âgées en perte d’autonomie à domicile.la domotique favorise la mise en réseau des appareils et de technologies qui permettent une amélioration du confort (volets roulants, chauffage), de la sécurité (téléalarmes) et de la surveillance (capteurs).

La robotique :

Selon le rapport cité ci-dessus, ce domaine peut être scindé en 3 sous-domaines pouvant être dédiés à la filière. Le document cite la robotique d’assistance à la personne en perte d’autonomie ; la robotique personnelle et le robot compagnon ; la robotique de surveillance et de gardiennage.

Il indique même certains chiffres intéressants sur le développement du marché mondial de la robotique, évalué à minima, autour de 8 milliards de dollars en 2015.

Selon la fédération internationale de robotique (IFR), sur l’année 2011 :

2,5 millions de robots personnels et domestiques ont été vendus, représentant 640 millions de dollars (+ 15%).

1,7 million d’unités de robots domestiques ont été vendus, marché évalué à 0,45 milliard de dollars. Les prévisions pour 2015, tablent sur 11 millions d’unités pour  4,8 milliards de dollars.

4,7 millions d’unités de robots de loisirs vendues représentent 1,1 milliard de dollars.

 silver1

La santé à distance :

La M-health, la téléassistance, la télésurveillance, la télémédecine composent par exemple, ce troisième volet des piliers de la silver économie, comprenant une grande variété de services. On y présente des solutions de suivi, de prévention, des dispositifs médicaux…A titre d’exemple, on trouve ici les dispositifs anti-chutes (rien qu’en 2010, environ 3,6 millions de chutes dénombrées entraînant le décès de plus de 8 000 personnes âgées).

On classe également l’ensemble des appareils de mesure et les divers capteurs concernant nos paramètres personnels de santé ou de bien-être (poids, tension artérielle, glycémie, fréquences cardiaques…) connectés aux smartphones.

 silver2

Des prévisions économiques plus qu’alléchantes

On l’a dit, la marché de la silver économie est porteur de promesses rien qu’au niveau de l’emploi. A titre d’exemple, et  selon une étude du cabinet Accenture, la silver économie devrait gonfler le PIB des Etats-Unis de 2,2 % d’ici à 2020, et créerait 5 millions d’emplois supplémentaires avec un taux de croissance de 12 % par an.

En France, les modèles économiques devraient se porter vers le marché des services et des produits dédiés au seniors, sans doute en privilégiant la forme d’abonnement plutôt que la vente.

Et Michèle Delaunay a elle-même invité les designers dans la partie, en demandant au célèbre  Philippe Starck de rajeunir l’accessoire d’aide à la marche ; le déambulateur !

Aux dernières nouvelles, celui-ci a répondu positivement à cette invitation et a indiqué qu’il serait prêt à le faire gratuitement…

tweet-MDelaunay

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Advertisements

, , , , , , , , , , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :