La Silver Economy, une jeune filière pour les personnes âgées

En avril dernier, le 24 pour être très précis, naissait une nouvelle filière en France, celle de la Silver Economy.

Naissance annoncée très médiatiquement par deux ministres ;  Arnaud Montebourg et Michèle Delaunay, respectivement ministre du redressement productif  et ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie.

Car c’est sur cette population des personnes âgés et de leur cadre de vie, leur autonomie, leur niveau de santé, que repose cette toute « jeune » filière.

Justement, essayons d’en savoir plus sur la population des personnes âgées en France.

Aujourd’hui, la France compte 15 millions de personnes âgées de 60 ans et plus. Selon les prévisions, ils seront plus de 20 millions en 2035, soit un tiers des Français. Il est également prévu un triplement des plus de 65 ans à l’horizon 2050.

A titre de comparaison, concernant la tranche d’âge des 85 ans et + ; nous dénombrons 1,4 millions de personnes aujourd’hui contre une prévision de 4,8 millions d’ici 2050.

Un développement sans cesse croissant, on estime le potentiel de ce marché à plus de 900 millions de personnes âgées dans le monde.

Un marché néanmoins complexe compte tenu de sa composition. En effet, les « papy-boomers » affichent des profils très divers, quant à l’acceptation des nouvelles technologies et les besoins divergent grandement selon qu’on parle de personnes de 65 ans, 75 ans, 85 ans ou plus.

Il est clair que l’offre de cette filière devra composer avec les attentes variées des jeunes retraités et les besoins du quotidien de personnes dépendantes ou en fin de vie.

Du point de vue économique, les acteurs économiques de cette filière devront prendre en compte, la capacité de pouvoir d’achat de cette population de français dont la retraite moyenne s’élève à 1256 euros nets.

Sur le plan national, les seniors concentrent 64% de la consommation pour le seul marché de la santé, selon une étude du CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie).

Mais au juste, en quoi consiste la Silver Economy ?

Pour faire court et simplifier au possible, on peut indiquer qu’elle concerne les entreprises, les biens et les services agissant pour et/ou avec les personnes âgées.

C’est une filière qui souhaite organiser et structurer toute l’offre de services et de soins permettent de favoriser l’autonomie des personnes âgées en France.

Cela regroupe une multitude d’acteurs tels que ceux des secteurs sanitaires, sociaux, les services à la personne, des acteurs privés tels que les assurances ou les mutuelles. Cela nécessite d’intégrer des acteurs du bâtiment, des transports, des loisirs et de faciliter l’apport des nouvelles technologies autour des solutions de suivi à distance, de la domotique, des objets connectés, de la télémédecine…

Organisation de la filière Silver Economy

La toute nouvelle filière de la Silver Economy comporte déjà quelques dates clés.

On peut ainsi, citer la date son lancement officiel qui s’est tenu le 24 avril 2012 en présence des 2 ministres cités en début d’article.

Ensuite, le 1er juillet 2013 a vu l’installation du Comité de filière de la Silver economy, instance de pilotage de la filière qui rassemble les fédérations professionnelles, les pôles de compétitivité, des personnalités qualifiées, les collectivités locales, les opérateurs et agences de l’Etat et les représentants de l’Etat.

Ce comité a pour objectif de favoriser les échanges entre les acteurs de la filière, de faire connaître les produits et services déjà existants, de tracer la feuille de route, ainsi dégager les perspectives de développement de ce marché en France et à l’international.

Enfin le 12 décembre 2013, le Comité de filière a défini un contrat de filière se décomposant en actions et six axes clés (à découvrir dans un prochain article), reposant sur la responsabilisation des acteurs de la filière pour garantir l’avenir de l’industrie et des services et pour définir une vision commune sur son avenir.

Acteurs de cette filière qui pourront être facilement identifiables à l’aide d’un tout nouveau logo informant de son appartenance et permettant de créer un éco-système favorable au développement de cette filière.

logo-silver-eco

Des attentes fortes autour de la Silver Economy

Il est clair que face aux enjeux démographiques (vieillissement de la population, déserts médicaux, volonté des seniors de rester le plus longtemps possible à domicile), épidémiologiques (croissance des maladies chroniques) et économiques (réduction du nombre de séjours hospitaliers), les attentes liées à cette nouvelle filière sont nombreuses.

Notamment sur le terrain de l’emploi, par exemple la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (DARES) estime que la Silver économy  peut entraîner 300 000 créations d’emplois nettes d’ici 2020 au niveau national. A titre d’information, elle concerne déjà 238 entreprises spécialisées en France, représentant  43.150 emplois à ce jour.

Et également sur le terrain des économies de santé avec le maintien des personnes âgées à domicile. Il faut savoir que le coût moyen d’une personne qui reste à son domicile s’élève à 1 800 € par mois contre 3 500 € dans une structure adaptée.

A la lecture de ces arguments, on comprend mieux la détermination des ministres concernés à faire  la promotion de cette nouvelle filière,  qui semble bien avoir réussi le pari de réunir le numérique, la santé et l’autonomie.

D’ailleurs, lors du colloque du même nom,  qui s’est déroulé en juillet 2013, il fut annoncé que l’e-santé se nourrira de la silver économie !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Source : http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/donnees-detaillees/bilan-demo/pyramide/pyramide.htm?lang=fr&champ=fe

Advertisements

, , , , ,

  1. #1 par Novasenior le 17 février 2014 - 10:26

    Je trouve toujours assez surprenant d’opposer le maintien à domicile aux maisons de retraite.
    Il s’agit de services et des prestations différents qui correspondent à des phases différentes de la perte d’autonomie…
    Cependant il est exact que le domicile coûte moins cher …

    J'aime

  2. #2 par Citoleux Jean-Marie 11 rue Esprit Requien 84000 Avignon le 4 mars 2014 - 9:42

    Je suis un retraité de 65 ans assez suffisamment expérimenté en informatique pour participer dans ce cadre économique nouveau et participatif à rendre plus familier l’environnement technologique actuel

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :