Les objets connectés bientôt présentés à la fashion week ?

Après les bracelets connectés plus ou moins repérables pour un œil intéressé aux nouvelles technologies, les capteurs adoptent un style plus fashion.

En tout cas, le nombre de prototypes développés en ce sens démontre cette tendance de faire converger le monde de la mode et celui de la santé.

Des capteurs à mi-chemin entre bijoux et vêtements

Exemples de boucles d’oreilles connectées enregistrant les données biométriques des patients. Il est vrai qu’à ce stade, les montres et bracelets (Pebble, Galaxy Gear ou NikeFuel Band, Kapture…) sont les supports privilégiés pour les divers capteurs mis sur le marché, mais cela peut évoluer. Surtout depuis qu’une équipe de l’Université de Dartmouth travaille autour d’un projet nommé  «Amulet »,visant à associer des objets connectés à usage médical à divers objets du quotidien, accessoires, vêtements et bijoux.

Ce projet Amulet consiste à mettre en place des capteurs biométriques intégrés au sein d’objets tels que des bijoux, qui transmettraient avec les médecins. Et en cela, se dédouaneraient de l’utilisation de smartphones. Qui, jusqu’à présent servent d’intermédiaires dans la chaine de collecte et de transmissions des informations entre le patient et le professionnel de santé qui peut consulter à terme, les courbes de suivi des données transmises.

Une vision que semble partager Sony, à la lecture de son brevet déposé auprès de l’Office des brevets des États-Unis. Le nom de code de celui-ci est « Smart Wig », que l’on pourrait traduire par « perruque intelligente » ou « perruque à puce ».

Une sorte de perruque connectée, faite à partir de divers composants tels que des cheveux humains, de chevaux, de laine ou de matériaux synthétiques, et qui pourrait permettre de surveiller le rythme cardiaque, la pression sanguine ou bien l’activité cérébrale.

Des projets qui complètent la panoplie de vêtements connectés, que l’on connaissait un peu déjà, avec notamment les premiers t-shirt connectés.

Tel celui présenté par une entreprise de Montréal, OMSignal. Son t-shirt surveille le pouls et la respiration et permet de transmettre ces informations à un smartphone via bluetooth. Il peut ainsi prévenir les proches si une alerte est détectée. Ses fibres de textile intègrent de nombreux capteurs permettant de mesurer plusieurs paramètres : pouls, respiration, humidité et température de la peau, humidité et température extérieures, nombre de pas effectués et activité physique.

Le tissu détermine ainsi les calories brûlées par le porteur, ainsi que son état émotionnel – stressé, détendu, etc…

La partie qui fait office de capteur est placée juste en dessous de la poitrine pour mieux collecter les données cardiaques et respiratoires. Quant à l’accéléromètre et la puce Bluetooth, ils sont intégrés dans un boîtier amovible (à retirer pour le lavage) qui recueille et transmet les données au smartphone de l’utilisateur.

Citons également, la ceinture comme Le Lumoback, dotée d’un capteur qui enregistre vos mouvements et vibre lorsque vous adoptez une mauvaise position.

Visant les personnes souffrant de maux de dos, le but de cette ceinture est d’analyser en temps réel votre position (dos vouté ou droit), le temps passé debout et assis, le nombre de pas ou les positions que vous adoptez la nuit… et d’en restituer le suivi via l’application LUMO sur son smartphone.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la lecture de ces quelques exemples, on devine que les champs d’application du vêtement connecté sont multiples, notamment dans le domaine de la santé.

objet connectes-vetements

Un marché prometteur : le wearable computing

Le sport également est un domaine visé par cette tendance nommée le « wearable computing ». En effet, certains clubs équipent déjà leurs joueurs de maillots connectés et équipés de capteurs mesurant leurs performances et rythmes cardiaques.

Quoi qu’il en soit, le secteur des vêtements connectés représentent un nouveau marché qui est estimé à 5,5 milliards d’euros. D’ailleurs, le secteur des textiles intelligents a été reconnu en tant que levier d’innovation favorable à la reprise industrielle, et ce secteur figure parmi l’un des 34 domaines du « Programme d’Investissements d’Avenir ».

Reste à traiter et analyser ces millions de nouvelles données…

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Pour en savoir plus :

Site du projet Amulet : http://amulet-project.org/

Publicités

, , , , , , , , , ,

  1. #1 par Jacques le 12 décembre 2013 - 6:00

    C’est vraiment une grosse révolution ces produits ! je trouve cela vraiment super !

    J'aime

  1. Les objets connectés bientôt présentés à la fashion week ? ← Msante & Quantified Self
  2. La forme des objets connectés pour notre santé | Le monde de la e-santé
  3. Objets connectés : la révolution technologique prend des formes très variées ! | Le monde de la e-santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :