Novartis, un laboratoire proche des aidants

Parce que la prise en charge des malades à domicile est un problème de santé publique en France de nos jours.
En effet, on dénombre près de 3,5 millions de personnes apportant leur soutien à un proche malade, âgé ou dépendant dans notre pays.

Au vu de ce chiffre, on comprend aisément l’importance de ce rôle, de cette présence au quotidien assuré par les proches en premier lieu  et les aidants de manière plus globale. Un élément clé dans la « chaîne de valeurs » du Care aujourd’hui.
D’ailleurs, on estime à plus de 100 milliards d’euros, le budget nécessaire qu’il faudrait débourser si l’ensemble des acteurs liés à l’accompagnement  des malades étaient tous des professionnels.

Mais voilà, professionnels ils ne le sont pas (au sens rémunérateur du terme) pour leur grande majorité. Et en plus de la souffrance de voir un proche atteint d’une maladie chronique ou handicapante, les proches doivent (ré) organiser leur vie au travers du quotidien de la maladie ou du handicap de l’autre, avec les moyens du bord, leur expérience, leur doute.

C’est, conscient de leur rôle majeur et des difficultés rencontrés par les proches et aidants que le laboratoire Novartis s’est engagé, depuis plusieurs années, dans une politique d’aide et de soutien vis-à-vis de ces personnes.

Sur le web, cela a démarré en 2002 avec un premier portail dédié à l’entourage : www.proximologie.com (plateforme plutôt orientée vers les professionnels de santé) mettant à disposition les premières études sur les personnes malades ou dépendantes.

Puis en 2009, une autre plateforme web, www.prochedemalade.com  , permet au grand-public et surtout aux aidants, d’avoir à disposition des modules de formation et de nombreuses informations sur le quotidien des proches de malades.

Début octobre, s’inscrivant dans la continuité de cet engagement, un projet très innovant et émouvant verra le jour sous la forme d’un magazine digital, appelé également e-mook. Ce magazine, destiné à continuer la sensibilisation du plus grand nombre sur la situation des proches des personnes malades ou dépendantes se nomme « Génération Proches ».

Il proposera de suivre le quotidien de proches en situation d’aidants. Sous la forme de « POM » (petites œuvres multimédias, composées de photos, sons, séquences vidéos), on découvre le témoignage et le quotidien de familles confrontées à la maladie ou au handicap d’un de ses membres. Près d’une quinzaine de témoignages seront ainsi à terme, visible sur ce magazine qui s’est donné un an pour aller à la rencontre des aidants familiaux.

Outre son format, l’originalité de cette nouvelle plateforme concernant les proches, réside dans l’organisation mise en place par Novartis dans la réalisation de ces « reportages ». Ceux-ci sont réalisés par des photographes et journalistes indépendants qui ont passé plusieurs jours entiers au sein des familles afin de vivre « de l’intérieur » ce qu’est le véritable quotidien des proches, ce que représente l’engagement, l’attention et le soin apporté à l’autre. Et ressentir également tout le courage, la patience et l’amour apporté par ces proches.

Pour avoir visualisé en avant-première, 2 des premiers reportages qui seront à disposition sur le site www.generation-proches.com  , je peux attester que ces sentiments sont parfaitement retranscris au sein de chacun des reportages présentés.

Le format choisi tranche avec l’impression d’immédiateté que l’on connaît avec les outils de type Twitter et Facebook et leurs « murs » et autres « timeline ». Le fonds est également différenciant car l’accent n’est pas mis ici sur des guides ou dossiers pratiques émanant du laboratoire, démontrant une expertise sur tel ou tel sujet, mais bien sur un espace de témoignage laissé aux mains des familles suivies dans leur quotidien.

Cette initiative démontre le rôle sociétal que peut avoir un laboratoire pharmaceutique, de rendre compte de l’importance d’un acteur « non officiel » mais Ô combien précieux dans la « chaîne de soins ». Cette réalisation, avec sa valeur testimoniale incontestable, apporte un autre regard, sans doute complémentaire des échanges qui peuvent se nouer au sein des communautés de patients qui se sont développées très fortement ces derniers années, voir ces derniers mois. Voilà à mon sens, un exemple de positionnement qui devrait être inclus dans le futur modèle économique de l’industrie pharmaceutique qui s’ouvre vers un rôle de fournisseur de services pour la santé et le bien-être, allant au-delà d’un rôle de « simple fabricant » de médicaments. Et pour cela, prendre en considération le patient face à sa maladie dans son quotidien et l’impact que cela engendre pour les proches est un élément clé dans la mutation de l’industrie pharmaceutique. Il semble que certains l’ont compris plus rapidement que d’autres…

Le projet Génération Proches sera accessible depuis un  PC , smartphone ou une tablette.

Seul bémol, devoir attendre la date du 6 pour accéder au site. 😉
Rdv est donc pris pour le 6 octobre 2012.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour en savoir plus : le communiqué de presse de Novartis

http://www.novartis.fr/downloads/medias/communiques/2012/cp-novartis-generation-proches-final-04-09-12.pdf

Advertisements

, , , , ,

  1. Novartis, un laboratoire proche des aidants. #lemondedelaesante.wordpress .com | Projet du Pôle de Santé Pluri-Professionnel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :