Les carnets de santé en ligne, dans l’attente du DMP ?

La mise en place et la généralisation du DMP au niveau national se faisant attendre, cela laisse l’opportunité à certains acteurs de la e-santé de proposer  des solutions permettant de créer et consulter son historique médical en ligne. C’est ce que propose depuis 2009, le service de fiche santé Sanoia.com, édité par l’Association pour l’information médicale en situation d’urgence (AIMSU).

 

Et cela semble fonctionner car plus de 105 000 fiches santé ont été créées depuis son lancement.

Il faut dire que le concept affiche des atouts sérieux : il est gratuit et permet de respecter la confidentialité des données saisies. (En effet, lors de l’inscription aucun nom ni adresse mail ne sont demandés).

Les données ainsi saisies sont consultables 24h/24h depuis la France ou à l’étranger.

Les informations médicales pouvant être saisies au sein des fiches santé Sanoia sont notamment, le(s)s traitement(s) en cours, les antécédents médicaux, informations majeures sur des pathologies passées, situation vaccinale, allergies médicamenteuses, CR  de consultations avec des spécialistes, notation de valeur de glycémie,…A noter que le système ne permet le stockage d’images ou de pdf. Choix assumé par Hervé Servy, président de l’AIMSU, qui précise l’intérêt de privilégier les explications de textes ou des CR plutôt que d’avoir à choisir dans un nombre d’images stockées au fil du temps et qui pourraient devenir ainsi des risques d’erreurs dans l’analyse de la situation du patient.

C’est le patient qui crée sa fiche santé et se voit attribuer un code d’accès ensuite pour gérer ses informations. Il peut les communiquer avec son médecin traitant en lui permettant d’accéder à sa fiche afin d’évaluer la situation médicale réelle et la conduite à tenir. Parmi les professionnels de santé visés par l’utilisation de cette fiche santé, figurent les médecins urgentistes, qui étaient les plus demandeurs de ce type d’outil », indique Hervé Servy.

La création de sa fiche santé peut se faire via le site sanoia.com ou sur les sites de partenaires qui sont de plus en plus nombreux à proposer ce service à leur auditoire ou adhérents concernant les mutuelles. Citons par exemple ; Doctissimo, Orange, Mieux-etre.fr, tendance-sante.fr.

Les associations de patients sont intéressées également par ce service, à l’image de la Société Française de Rhumatologie (SFR) et de l’association de patients ANDAR (Association Nationale de Défense contre la polyArthrite Rhumatoïde)qui lancent la première fiche e-santé adaptée à la polyarthrite rhumatoïde sur Sanoia.

Ce créneau des carnets de santé en ligne directement gérés par le « patient » semble se développer car on peut citer également l’offre proposée par le site carnet-santé.com.

 

 

Fondée sur le respect de la confidentialité et la simplicité d’utilisation, sur la notion de partage et de diffusion d’une information médicale connue et maîtrisée par le patient-même, ce type de service peut vraiment devenir un élément moteur de l’essor de la e-santé en France.

A suivre.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Advertisements
  1. #1 par PERRIN le 19 mars 2012 - 1:48

    Les attermoiements lamentables qui bloquent le processus de déploiement du DMP depuis 7 ans pourraient justifier toutes les démarches alternatives, surtout si celles-ci sont opérationnelles, et qu’elles répondent aux deux critères suivants:
    * respect de la confidentialité des informations médicales;
    * accessibilité pour tous les professionnels de santé sans qu’ils aient besoin de changer leur équipement informatique.

    En revanche, il faudrait préserver les points suivants propres au cahier des charges du DMP:
    * incorporation des clichés de radiologie et des analyses biologiques, et pas seulement les comptes-rendus, afin d’améliorer la prise en charge en urgence du patient concerné et de réduire réellement le nombre d’actes techniques;
    * couplage avec le réseau Carte VITALE

    Jérôme PERRIN

    J'aime

  2. #2 par Meunier le 20 mars 2012 - 4:52

    Il faut faire connaître cette initiative de fiche patient excellente transition avant le DMP

    J'aime

  3. #3 par Pannas le 12 avril 2012 - 12:04

    c plus qu’une initiative, c la vraie réponse à l’argent publique dépensé dans le cadre du DMP-UsineAGaz. SImple et concret, le compte rendu médicale permet à un médecin et/ou un chirurgien de prendre connaissance très concrètement de la personne (malade) qu’il a en face de lui. Les clichés ne servant à rien car toujours refait au moment de la consultation dans le suivi de l’acte à venir et /ou fait immédiatement dans le cadre de l’urgence.
    Les questions à se poser concernent:
    – la façon d’accéder à ces fiches si le malade ne peut plus communiquer…
    – qui fait l’enrichissement du dossier au fil de la vie (ma réponse sera: le patient)
    – comment celà doit il se faire? (depuis tous les supports mobiles a disposition, ma réponse aussi)

    J'aime

  1. Un marché de la e-santé à l’écoute des usages patients « Le monde de la e-santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :