Les plateformes de (télé)conseils médicaux

Cela a la couleur de la télémédecine sans en avoir la saveur.
En fait, et les mises en garde sont présentes sur l’ensemble de ces sites, il ne s’agit pas de consultations en ligne et elles ne remplacent en aucun cas une consultation chez son médecin traitant.

Il s’agit ici de conseils médicaux prodigués par des médecins inscrits à l’ordre des médecins, donc compétents pour apporter tout conseil utile concernant des symptômes ou une problématique énoncée par un internaute désireux de s’informer rapidement et à moindre frais qu’une consultation classique.

Mais comment cela fonctionne-t-il et qui sont les professionnels de santé que l’on rencontre à travers son écran d’ordinateur et son téléphone ?

Des sociétés se développent pour proposer des conseils médicaux en ligne ou par téléphone. De manière non exhaustive, on peut citer quelques plateformes proposant des services de téléconseils médicaux :    

Elles ont diverses sources de financement, principalement sous la forme de revenus publicitaires ou de conseils tarifés, certaines développent des services annexes pour le suivi de maladies chroniques à domicile, grâce à la transmission de données mesurées par les patients (tension artérielle, glycémie…) ou cherchent à passer des contrats avec des entreprises, qui en feraient bénéficier leurs salariés (A noter l’exception du site mansantenet qui n’est rémunéré que par la publicité, les conseils médicaux sont dispensés à titre gracieux, comme indiqué sur ses pages). Les modalités de contacts divergent également, on peut retrouver des forums et chats classiques ou avoir des « consultations » téléphoniques.

En effet, à titre d’information, une « consultation » en ligne / tél sur la plateforme Wengo est tarifée 2,50 € la minute, alors que sur Médecin Direct[1], le dialogue unique avec le médecin de garde est au tarif de 8 euros, mais on peut opter pour un forfait utilisable sur plusieurs mois.

La fourchette de prix sur francemedecin.fr varie quant à elle entre 3€ la minute de téléphone et 13 € la prestation réalisée par messagerie.

Ces plateformes surfent sur la vague du décret de télémédecine d’octobre 2010 et proposent à l’aide de médecins organisés en « plateaux » de garde, de conseiller les patients via des contacts téléphoniques ou des conseils prodigués par messagerie électronique.

A ce stade tout diagnostic et prescription médicamenteuse est interdite pour ce type de services, mais les négociations avec les autorités de santé sont en cours pour tendre vers une véritable consultation en ligne et rentrer alors dans le véritable cadre d’une téléconsultation, comme le précise le décret de 2010 qui prévoit des conditions extrêmement précises, c’est-à-dire, dans le cadre d’un contrat national ou avec une agence régionale de santé.

Avec en  ligne de mire, l’obtention d’un système de remboursement alloué par la sécurité sociale et les mutuelles pour les patients utilisant ce type de plateforme.

Liste (non exhaustive) des Url de sites :  
http://sante.wengo.fr/

http://www.medecin-direct.fr 

http://www.docteurclic.com/

https://www.francemedecin.fr/

http://www.masantenet.com/


[1] Pour en savoir plus sur les modalités de fonctionnement de Medecin Direct : http://www.netoo.com/medecin-direct-consultation-medicale-26955.html

Advertisements

, , ,

  1. #1 par Yannick le 30 janvier 2012 - 8:57

    On notera que la « consultation » revient quasiment au même prix que la consultation physique. A 3€ la minute, il ne faut pas dépasser 5minutes de consultation pour rester en dessous des clous.
    Ce type de prestation va t il etre remboursé par la sécu?
    Pas de diagnostic ni de traitement a l’issue de cette consultation? Qu’est ce à dire? Quelle est donc la valeur ajoutée du service?
    On va devoir attendre encore un moment avant que cela ne devienne un véritable service non?

    J'aime

  2. #2 par vezinfabrice le 30 janvier 2012 - 11:33

    Yannick,
    De fait, il est urgent d’attendre pour voir les succès ou non de ce service. Néanmoins, la désertification médicale peut jouer à terme en leur faveur. Il y a là un côté rassurant (sans préjuger de la qualité des informations fournies) de pouvoir échanger avec un professionnel de santé très rapidement…cela peut sans doute apaiser quelques craintes de personnes isolées ou de jeunes parents « affolés » devant les cris de bébé.

    J'aime

  1. 3.2 Les 5 “télé-” de la télémédecine. « esantefrance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :