le projet epSOS

Le projet epSOS (Open Services for european patients) lancé le 1er juillet 2008, est le premier projet communautaire dans le domaine de la e-santé qui rassemble 23 pays autour d’un objectif visant la mise en place de référentiels d’interopérabilité dans le domaine de la e-santé. 

La vocation principale d’epSOS est de définir, en développant deux services :

  • l’accès à une vue synthétique des informations de santé du patient, le « Patient Summary »,
  • un service de prescription électronique, l’« ePrescription ».

Ces services interopérables avec les différents systèmes d’information de santé nationaux des pays partenaires permettront aux professionnels de santé d’accéder de manière sécurisée, d’un pays à l’autre, aux données de santé des patients qui auront donné leur consentement.

Les développements ont été lancés en 2010 et finalisées au premier semestre 2011 permettant la mise en place d’un pilote, dont l’objectif est de permettre à des étudiants volontaires du programme Erasmus de bénéficier de la mise à disposition sécurisée de leurs informations de santé à travers 9 pays européens dès septembre 2011.

En France, le projet epSOS concerne le service d’accès à la synthèse médicale du patient (« Patient Summary ») par les professionnels de santé européens participants, et s’appuie pour ce faire sur le programme Erasmus d’échanges d’étudiants dans l’espace européen.

Les étudiants des universités de Bourgogne, de Paris Ouest Nanterre La Défense et de Strasbourg qui participent au programme Erasmus pour l’année universitaire 2011-2012 (pour une durée de 9 mois) peuvent, s’ils le souhaitent, participer au projet en créant leur synthèse médicale informatisée auprès des 14 médecins des services de médecine préventive et de promotion de la santé de ces 3 universités. L’opération, qui doit durer jusqu’en septembre 2012, suit un calendrier en 2 étapes :

Juin 2011 : création pour les étudiants volontaires inscrits dans l’une des universités partenaires, de leur synthèse médicale personnelle.

Septembre 2011 : possibilité pour les professionnels de santé de consulter les synthèses médicales des étudiants étrangers en France, et celles des étudiants français à l’étranger.

L’évaluation du service permettra de préciser les conditions fonctionnelles, juridiques et techniques à la mise en place du partage des données de santé entre professionnels de santé des pays européens.

L’application est hébergée en France par la société CEGEDIM.

Pour en savoir plus :  

Composition du projet epSOS au 1er janvier 2011 : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande , France, Grèce, Hongrie, Italie, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie.

Ces 23 pays sont représentés par 47 bénéficiaires : les Ministères de la Santé des pays partenaires et les centres de compétence nationaux désignés par ces ministères. Un de ces bénéficiaires (IHE Europe) représente les industriels.

l’ASIP Santé assure la maîtrise d’ouvrage sur le projet epSOS en France, pour le compte du ministère de la santé.

 

Advertisements

, ,

  1. #1 par Yannick le 23 août 2011 - 7:35

    Techniquement, sais tu quel type de solution va être mis en place? S’agira t il d’un système du type ged?

    J'aime

    • #2 par vezinfabrice le 23 août 2011 - 11:54

      Bonjour
      Merci de l’intérêt porté à cet article. Je n’ai malheureusement pas la réponse, sans doute faut-il se rapprocher de l’ASIP Santé, ou du moins, consulter leur site, car c’est cet organisme qui en assure la maîtrise d’ouvrage.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :